5 mai, Porquerolles

Nous quittons Marseille en milieu d’après-midi après avoir été à la rencontre d’Hubert, un pêcheur sur Aurélie 2, son petit senneur. Mourad Kahoul nous retrouve, il est le président du syndicat des pêcheurs. « En Méditerranée il n'y a pas de pêche industrielle, celle où le poisson est transformé à bord du bateau. Ici on pratique exclusivement une pêche artisanale » nous explique-t-il. « Il n’y a pas plus de 6 heures entre la prise du poisson et sa vente en criée, je veux privilégier les marchés de proximité » ajoute-t-il avec passion.

Lire la suite

2 mai, Les Îles du Frioul

Le vent souffle fort aujourd’hui, des rafales à 50 nœuds font valser la mer en volutes d’argent. Les Îles du Frioul servaient de quarantaine lors de l’épidémie de peste qui sévissait à Marseille au XVIIIe siècle. Aujourd’hui pas de bateau pour assurer la navette entre les îles et Marseille, trop de mer ! Nous sommes donc consignés à bord en attendant que le vent mollisse.

Lire la suite

30 Avril, Cadaqués

Notre départ de Barcelone, a été précipité pour profiter du bon vent jusqu'à Cadaqués, et anticiper le coup de Mistral prévu pour le week-end. La Méditerranée n'est pas à prendre à la légère, elle est insoumise et lunatique.

Lire la suite

28 Avril, Barcelone

Nous quittons Formentera de nuit, la Lune est pleine, elle inonde le ciel étoilé. Brève escale à Ibiza, le temps de saluer un ami et nous filons toutes voiles dehors vers Barcelone. L’arrivée est belle, le ciel d’un bleu radieux. L’équipage de la Belle Poule, le bateau école de la marine nationale, une belle goélette, nous salue, le pont s’ouvre et nous accostons au quai de la marina Réal Nautico, à deux pas des Ramblas.

Lire la suite

24 avril

Depuis que nous avons quitté Tanger le vent n’a cessé de tourner, ce vent synoptique se mélange aux effets de la brise thermique dûe au relief important de la côte. Des montagnes de plus de milles mètres se jettent dans la mer.

Lire la suite

19 avril, Détroit de Gibraltar

Le ciel est d'un bleu éclatant et le soleil inonde les ruelles de la vieille médina de Tétouan. Classée au patrimoine mondial de l'UNESCO, elle semble inchangée depuis des siècles. La ville occupe un site de toute beauté au pied des montagnes du Rif. Nous regagnons le port en fin de journée car il nous faut prendre la mer dès le lendemain. Les conditions météo seront plutôt favorables.

Lire la suite

18 avril, Tanger la mystérieuse

Terminus des caravanes, antichambre de l’hégire, porte de l’Afrique et de la Méditerranée, Tanger avec ses mystères, sa médina, ses guirlandes d’arômes, ses étrangetés, ses ombres incongrues et ses façades blanches, a depuis toujours exercé une fascination sur les aventuriers et les artistes, Paul Morand, Beckett, Matisse, Delacroix, Truman Capote, Tennessee Williams, les Rolling Stones, ont tous été citoyens de ses collines insouciantes. Je n’échappe pas à la règle et suis envoutée par cette ville sulfureuse.

Lire la suite

16 avril, Tanger

Tanger est une ville au charme fou. On se laisse vite envoûter par la douceur de vivre qui émane des lieux. J’aime me perdre dans le labyrinthe de ses ruelles, m’enivrer de ses fragrances subtiles et épicées, entre cumin et fleurs d’oranger.

Lire la suite