Dimanche 13 juin : Glacier Bay

23h00 : Je fais mon quart Beti (je la veille) tandis que quelques Marsouins de Dall, nous escortent. Ils sont les seuls à ne pas se laisser photographier, ils ne sautent pas hors de l’eau. Beti vient de rompre la poche des eaux. Philou parcourt les règles de pêche en Alaska. Aujourd’hui, il a fait l’acquisition d’une licence, nous autorisant à pêcher pendant une semaine sur le territoire. Vu que nous sommes entrés le 18 juin de l’année dernière à New York, nous sommes supposés quitter les Etats-Unis le 18 de ce mois ci.

 

 
Après quinze jours passés au Canada nous aurons le droit de revenir. Toute pêche est autorisée : Saumon, Halibut… Tout sauf le King Crab, interdit aux non résidents. Ce n’est pas grave, on a le droit d’en manger, et je ne m’en prive pas. C’est mon pêché mignon, j’ai quelques pattes en réserve au Frigo. Tout le monde dort, enfin le calme absolu.

06h00 : Nous découvrons trois adorables petits chiots avec deux taches noires en guise de maquillage autour des yeux.  Beti est une maman heureuse, elle couve ses petits, les lèche, les nourrit. Nous mouillons dans le port d’entrée de Glacier Bay.

10h00 : Nous débarquons. Deux gardes côtes, nous montrent un film et nous indiquent les règles à respecter. Glacier Bay est un long fjord avec des ramifications qui débouchent sur des glaciers, c’est une des plus grandes réserve nationale classée par l’UNESCO. Il s’étend sur 50 milles de long, parsemé d’une vingtaine de petites îles qui abritent des colonies de Loutres, d’Otaries, de Lion de mer et de Baleines à bosses, ainsi que des dizaines d’espèces d’oiseaux : Kingfisher, Guillemots, Puffins, Sternes, Cormorans, Aigles…

14h00 : Nous levons l’ancre, hissons l’artimon, la grand voile, déroulons le génois. Le soleil brille, léger clapot. Nous croisons une loutre de mer qui nous observe tranquillement. C’est ma première loutre de mer. Quelques souffles de baleines.  Deux dauphins louvoient dans notre sillage. Nous pénétrons peu à peu, dans l’âge de glace. Il y a encore 250 ans, Glacier Bay n’était qu’un glacier, il n’y avait pas de baie. Une imposante rivière de glace, de 200 kilomètres de long et de centaine de mètres de profondeur occupait cette baie. Aujourd’hui, ce glacier n’est plus, il s’est retiré vers le nord, mais une douzaine de petits glaciers demeurent, ils se déversent des sommets et viennent lécher la mer. Ils vèlent des icebergs qui explosent en milliers de diamants au contact de la mer. Ces somptueuses rivières de glace sont les témoins du temps qui passe, du changement, du réchauffement climatique.

 


 

20h00 : Après une traversée tranquille à traquer les baleines afin de les immortaliser sur nos pellicules, nous relâchons dans la baie de North Sandy Cove. Le ciel nous régale d’un bel arc en ciel. Cette vallée est réputée pour abriter une grande concentration d’ours.

 

Texte rédigé par Géraldine Danon

Les 100 derniers billets du Carnet de bord