• Slideshow home fullscreen (1 with slide carnet)

    Tous les billets...

    Carnet de bord

    Géraldine Danon et
    Philippe Poupon,


    une expédition
    pour la protection des océans
    à bord de

    Fleur Australe

     


    Découvrez la mission   >>

     

     

     

     

     

     

     

     

  • Slideshow home fullscreen (2)
                                                                                         

    Une aventure extrême d’un pôle à l'autre.

    Depuis 7 années l'équipage familial a parcouru plus de 120 000 KM sur les mers les plus hostiles pour atteindre les latitudes les plus élevées. Un voyage extraordinaire pour une meilleure connaissance de notre planète.
    Suivant   

  • Accueil Top b (1)

    Fleur Australe,
    un bateau
    conçu pour
    les conditions extrêmes

    Découvrez comment   >>

  • Accueil Top b (2)
                                                                                         

    Un bateau qui a fait ses preuves

    Fleur Australe est un voilier d'expédition polaire, spécialement dessiné pour les hautes latitudes. Il a été conçu par Philippe Poupon sur les plans de Michel Joubert. Le bateau a été construit en Strongal, aluminium épais. 20 mètres de long, quille relevable, gréement divisé, un bon moteur et une grande autonomie. Un poste de barre situé dans la timonerie, véritable lieu de vie pour observer la mer de jour comme de nuit. Huit personnes peuvent embarquer à bord. Tout est prévu pour la sécurité, avec 2 canots de sauvetage, des combinaisons de survie pour chacun, et deux balises de détresse. Des cloisons étanches. Nous avons presque tout en double sur le bateau, deux annexes, deux moteurs HB, deux pilotes et deux radars, un safran de secours. Tout est pensé sécurité et autonomie pour des expéditions au bout du monde.

    Suivant   

  • Accueil Top c (1) - équipage

    Fleur Australe,
    un équipage familial

    Découvrez les membres   >>

  • Accueil Top c (3)
                                                                                                                                 

    Un équipage familial soudé par une aventure hors du commun

    De l'arctique à l'antarctique en passant par l'Alaska et la Polynésie, l'équipage de Fleur Australe a bravé tempêtes, banquises et mers truffées d'icebergs. "Ce n'est pas toujours simple et ça crie parfois à bord mais nous savons que tout doit passer très vite, nous ne devons pas laisser les conflits s'installer, l'instant d'avant ne doit pas abimer celui d'après" (Géraldine).

  • Accueil Top d - science

    Une aventure humaine
    au service
    de la science

    Lire la suite   >>

  • Accueil Top d (2)
                                                                                         

    Fleur Australe, plateforme scientifique

       Avec l’Ifremer depuis 7 ans une collaboration efficace. Le voilier est équipé de sondes qui permettent des relevés de température, de salinité, des prélèvements d’eau quotidiens viennent compléter ces mesures. Une caméra immergée à 30 cm de profondeur permet de recenser les zones de déchets flottants.
       Avec Météo France, Fleur Australe est une station mobile qui envoie ses relevés, nuages, houle, températures au centre de Toulouse. Un parcours exceptionnel offre à la science des mesures inédites sur le terrain.
    Suivant   

  • Accueil Top-e (1)

    Rencontrer les enfants
    autour du monde
    pour sensibiliser
    à la protection
    des océans

    Lire la suite   >>

  • Accueil Top e (2)
                                                                                         

    A la rencontre des enfants

    Un équipage familial qui va à la rencontre des enfants autour du monde pour les sensibiliser à la protection de nos océans.
    Plus humain, plus ludique, un message clair et simple. Projection des films suivis de débats animés. L’aventure Fleur Australe parle aux jeunes en véhiculant des notions de rêve et d’aventure pour une meilleur connaissance et un plus grand respect de nos océans.
    Suivant   

  • Slideshow home fullscreen (1 with slide carnet)
  • Slideshow home fullscreen (2)
  • Accueil Top b (1)
  • Accueil Top b (2)
  • Accueil Top c (1) - équipage
  • Accueil Top c (3)
  • Accueil Top d - science
  • Accueil Top d (2)
  • Accueil Top-e (1)
  • Accueil Top e (2)

  • Accueil Top b (1)

    Fleur Australe,
    un bateau
    conçu pour
    les conditions extrêmes

    Découvrez comment   >>

  • Accueil Top b (2)
                                                                                         

    Un bateau qui a fait ses preuves

    Fleur Australe est un voilier d'expédition polaire, spécialement dessiné pour les hautes latitudes. Il a été conçu par Philippe Poupon sur les plans de Michel Joubert. Le bateau a été construit en Strongal, aluminium épais. 20 mètres de long, quille relevable, gréement divisé, un bon moteur et une grande autonomie. Un poste de barre situé dans la timonerie, véritable lieu de vie pour observer la mer de jour comme de nuit. Huit personnes peuvent embarquer à bord. Tout est prévu pour la sécurité, avec 2 canots de sauvetage, des combinaisons de survie pour chacun, et deux balises de détresse. Des cloisons étanches. Nous avons presque tout en double sur le bateau, deux annexes, deux moteurs HB, deux pilotes et deux radars, un safran de secours. Tout est pensé sécurité et autonomie pour des expéditions au bout du monde.

    Suivant   

  • Accueil Top c (1) - équipage

    Fleur Australe,
    un équipage familial

    Découvrez les membres   >>

  • Accueil Top c (3)
                                                                                                                                 

    Un équipage familial soudé par une aventure hors du commun

    De l'arctique à l'antarctique en passant par l'Alaska et la Polynésie, l'équipage de Fleur Australe a bravé tempêtes, banquises et mers truffées d'icebergs. "Ce n'est pas toujours simple et ça crie parfois à bord mais nous savons que tout doit passer très vite, nous ne devons pas laisser les conflits s'installer, l'instant d'avant ne doit pas abimer celui d'après" (Géraldine).

 

Nous avons laissé derrière nous la banquise et les baleines. Cap sur l’Île Déception. 

 

 

 

Ancienne base baleinière à Déception

 

 

17h00

La mer est agitée, désordonnée, le bateau plonge dans les creux, le vent est de face, 20/30 nds. Nous avions perdu l’habitude, de la houle, du roulis, du tangage. A bord, l’équipage rejoint sa bannette le temps de retrouver les gestes et le rythme de la haute mer. Nous sommes dans le Bransfield Strait et cet endroit est réputé pour ses eaux tumultueuses. Ce sont sans doute les courants qui sont responsables de cette mer déchainée aux creux abrupts. 

 

 

 

Lagon aux eaux turquoises 

 

 

4h00

Nous entrons dans les bouches de Neptune, une passe étroite qui donne accès au cratère. Il y a 10 000 ans le volcan jaillit du fond des océans. Un pan s’écroula et ouvrit une brèche d’où l’eau envahit la caldera. L’île est unique. Il n’y a que deux volcans en Antarctique. Déception est la seule île au monde ou l’on peut entrer en bateau et pénétrer au cœur d’un cratère. Elle fut découverte en 1820 par Smith et Bransfield. Son abri est un bon mouillage pour les grands bateaux. En 1906 les Norvégiens implantèrent une base baleinière au cœur de la caldera à Whalers bay. C’était un centre important de la chasse à la baleine. Charcot, lors de son hivernage en 1909, y vint pour réparer la quille du Pourquoi Pas ?, endommagée sur un récif.

 

 

 

Rencontre avec deux baleines

 

 

L’écosystème de Déception est unique. Faune et flore sont rares en Antarctique. L’île est protégée avec plusieurs zones classées réserve. On y trouve la plus grande colonie de manchots à jugulaire au monde avec 190 000 couples. 

 

 

 

Telephon bay à Déception

 

 

6h00

Nous trouvons refuge au fond du cratère dans une baie qui pourrait représenter un petit volcan. C’est un décor en noir et blanc où la neige et la glace se mêlent à la cendre du volcan. Quelques taches de roches rouges safran apparaissent de-ci de-là. C'est somptueux avec une eau verte qui complète cette délicate palette de couleurs.

 

 

 

01h00  Livingston 

 

 

Nous relâchons enfin… Il me semble que cela ne nous était pas arrivé depuis longtemps. Je pars pour une longue ballade en longeant la crête, de sommet en sommet. L’eau fume et semble envelopper les lieux d’un filtre qui déforme la réalité. C’est flou, nimbé de douceur, ça tremble. Fleur Australe solitaire, au cœur du volcan a fière allure, elle panse ses petits bobos des jours passés et se repose de ces longs combats contre la banquise. Quelques manchots font les cent pas sur la plage de sable noir, tandis que quelques phoques se prélassent au soleil. Philou plonge pour jeter un œil au safran. Tout va bien, la réparation de fortune tient le coup.

 

 

 

Baleine sur fond de soleil couchant

 

23H00

Nous levons l’ancre. Le vent forcit. Le soleil est doré. Il dessine le contour des montagnes et fait éclater les touches de pourpre. Nous doublons les Needles et longeons la longue plage de sable noir baignée dans la lumière du soir. Les manchots font des ricochets sur l’eau et rejoignent la plage. 

 

 

 

Escale à Déception, le nez planté dans la cendre du volcan 

 

 

0H00 L’île Livingston auréolée de rose, est recouverte d’un manteau de neige. Soudain un souffle de baleine fait frissonner la mer polie comme un miroir. C’est magique. Au loin, le soleil s’endort, les couleurs éclatent en bandes allant du rouge au violet. Pendant près d’une heure je reste à filmer la baleine qui tourne autour de la Fleur. Sa respiration me donne la chair de poule, la force qui s’en dégage et sa vitalité m’emplisse de bonheur.  

 

 

 

 En noir et blanc, cendre et neige

 

  • Accueil Top d - science

    Une aventure humaine
    au service
    de la science

    Lire la suite   >>

  • Accueil Top d (2)
                                                                                         

    Fleur Australe, plateforme scientifique

       Avec l’Ifremer depuis 7 ans une collaboration efficace. Le voilier est équipé de sondes qui permettent des relevés de température, de salinité, des prélèvements d’eau quotidiens viennent compléter ces mesures. Une caméra immergée à 30 cm de profondeur permet de recenser les zones de déchets flottants.
       Avec Météo France, Fleur Australe est une station mobile qui envoie ses relevés, nuages, houle, températures au centre de Toulouse. Un parcours exceptionnel offre à la science des mesures inédites sur le terrain.
    Suivant   

  • Accueil Top-e (1)

    Rencontrer les enfants
    autour du monde
    pour sensibiliser
    à la protection
    des océans

    Lire la suite   >>

  • Accueil Top e (2)
                                                                                         

    A la rencontre des enfants

    Un équipage familial qui va à la rencontre des enfants autour du monde pour les sensibiliser à la protection de nos océans.
    Plus humain, plus ludique, un message clair et simple. Projection des films suivis de débats animés. L’aventure Fleur Australe parle aux jeunes en véhiculant des notions de rêve et d’aventure pour une meilleur connaissance et un plus grand respect de nos océans.
    Suivant