• Slideshow home fullscreen (1 with slide carnet)

    Tous les billets...

    Carnet de bord

    Géraldine Danon et
    Philippe Poupon,


    une expédition
    pour la protection des océans
    à bord de

    Fleur Australe

     


    Découvrez la mission   >>

     

     

     

     

     

     

     

     

  • Slideshow home fullscreen (2)
                                                                                         

    Une aventure extrême d’un pôle à l'autre.

    Depuis 7 années l'équipage familial a parcouru plus de 120 000 KM sur les mers les plus hostiles pour atteindre les latitudes les plus élevées. Un voyage extraordinaire pour une meilleure connaissance de notre planète.
    Suivant   

  • Accueil Top b (1)

    Fleur Australe,
    un bateau
    conçu pour
    les conditions extrêmes

    Découvrez comment   >>

  • Accueil Top b (2)
                                                                                         

    Un bateau qui a fait ses preuves

    Fleur Australe est un voilier d'expédition polaire, spécialement dessiné pour les hautes latitudes. Il a été conçu par Philippe Poupon sur les plans de Michel Joubert. Le bateau a été construit en Strongal, aluminium épais. 20 mètres de long, quille relevable, gréement divisé, un bon moteur et une grande autonomie. Un poste de barre situé dans la timonerie, véritable lieu de vie pour observer la mer de jour comme de nuit. Huit personnes peuvent embarquer à bord. Tout est prévu pour la sécurité, avec 2 canots de sauvetage, des combinaisons de survie pour chacun, et deux balises de détresse. Des cloisons étanches. Nous avons presque tout en double sur le bateau, deux annexes, deux moteurs HB, deux pilotes et deux radars, un safran de secours. Tout est pensé sécurité et autonomie pour des expéditions au bout du monde.

    Suivant   

  • Accueil Top c (1) - équipage

    Fleur Australe,
    un équipage familial

    Découvrez les membres   >>

  • Accueil Top c (3)
                                                                                                                                 

    Un équipage familial soudé par une aventure hors du commun

    De l'arctique à l'antarctique en passant par l'Alaska et la Polynésie, l'équipage de Fleur Australe a bravé tempêtes, banquises et mers truffées d'icebergs. "Ce n'est pas toujours simple et ça crie parfois à bord mais nous savons que tout doit passer très vite, nous ne devons pas laisser les conflits s'installer, l'instant d'avant ne doit pas abimer celui d'après" (Géraldine).

  • Accueil Top d - science

    Une aventure humaine
    au service
    de la science

    Lire la suite   >>

  • Accueil Top d (2)
                                                                                         

    Fleur Australe, plateforme scientifique

       Avec l’Ifremer depuis 7 ans une collaboration efficace. Le voilier est équipé de sondes qui permettent des relevés de température, de salinité, des prélèvements d’eau quotidiens viennent compléter ces mesures. Une caméra immergée à 30 cm de profondeur permet de recenser les zones de déchets flottants.
       Avec Météo France, Fleur Australe est une station mobile qui envoie ses relevés, nuages, houle, températures au centre de Toulouse. Un parcours exceptionnel offre à la science des mesures inédites sur le terrain.
    Suivant   

  • Accueil Top-e (1)

    Rencontrer les enfants
    autour du monde
    pour sensibiliser
    à la protection
    des océans

    Lire la suite   >>

  • Accueil Top e (2)
                                                                                         

    A la rencontre des enfants

    Un équipage familial qui va à la rencontre des enfants autour du monde pour les sensibiliser à la protection de nos océans.
    Plus humain, plus ludique, un message clair et simple. Projection des films suivis de débats animés. L’aventure Fleur Australe parle aux jeunes en véhiculant des notions de rêve et d’aventure pour une meilleur connaissance et un plus grand respect de nos océans.
    Suivant   

  • Slideshow home fullscreen (1 with slide carnet)
  • Slideshow home fullscreen (2)
  • Accueil Top b (1)
  • Accueil Top b (2)
  • Accueil Top c (1) - équipage
  • Accueil Top c (3)
  • Accueil Top d - science
  • Accueil Top d (2)
  • Accueil Top-e (1)
  • Accueil Top e (2)

  • Accueil Top b (1)

    Fleur Australe,
    un bateau
    conçu pour
    les conditions extrêmes

    Découvrez comment   >>

  • Accueil Top b (2)
                                                                                         

    Un bateau qui a fait ses preuves

    Fleur Australe est un voilier d'expédition polaire, spécialement dessiné pour les hautes latitudes. Il a été conçu par Philippe Poupon sur les plans de Michel Joubert. Le bateau a été construit en Strongal, aluminium épais. 20 mètres de long, quille relevable, gréement divisé, un bon moteur et une grande autonomie. Un poste de barre situé dans la timonerie, véritable lieu de vie pour observer la mer de jour comme de nuit. Huit personnes peuvent embarquer à bord. Tout est prévu pour la sécurité, avec 2 canots de sauvetage, des combinaisons de survie pour chacun, et deux balises de détresse. Des cloisons étanches. Nous avons presque tout en double sur le bateau, deux annexes, deux moteurs HB, deux pilotes et deux radars, un safran de secours. Tout est pensé sécurité et autonomie pour des expéditions au bout du monde.

    Suivant   

  • Accueil Top c (1) - équipage

    Fleur Australe,
    un équipage familial

    Découvrez les membres   >>

  • Accueil Top c (3)
                                                                                                                                 

    Un équipage familial soudé par une aventure hors du commun

    De l'arctique à l'antarctique en passant par l'Alaska et la Polynésie, l'équipage de Fleur Australe a bravé tempêtes, banquises et mers truffées d'icebergs. "Ce n'est pas toujours simple et ça crie parfois à bord mais nous savons que tout doit passer très vite, nous ne devons pas laisser les conflits s'installer, l'instant d'avant ne doit pas abimer celui d'après" (Géraldine).

3 janvier - Cap Horn

 

30/35 nds de vent. Fleur Australe bondit sur les vagues, roule, tangue, dans cette mer chaotique, désordonnée. Un vrai chaudron. Les houles se mélangent. Elles viennent de toute part, engendrées par les dépressions alentours. Le Drake est à la hauteur de sa réputation et l’on s’imagine les grands voiliers du siècle passé, qui chargés à ras bord d’hommes ou de marchandises, devaient batailler contre le vent et la mer. Ici des hommes ont péri, des bateaux ont coulé, ne laissant aucune trace. Les épaves s’en vont, parcourent des milliers de milles avant de s’échouer sur une île ou une côte déserte. 

 

 

 

En traversée, nos 3 enfants patientent

 

 

10h00

Nous apercevons l’île Horn, au loin, entre deux grains. Une neige mêlée de pluie s’abat sur notre navire. Une émotion s’installe à la vue du célèbre caillou. On sent toute la force qui émane de cet endroit. Un respect s’impose devant une telle légende. Il faut rester concentré, car les vagues sont traîtres. Elles peuvent surgir d’un instant à l’autre et nous coucher, nous retourner. Ici pas de répit, la vigilance est de mise. 

 

 

 

Enfin le Cap Horn

 

 

Nous approchons le monstre avec respect. La côte se dessine, on redécouvre un peu de verdure, une couleur que nous avions perdue de vue. Derrière nous l’Antarctique. Des souvenirs, des d’images par centaines. Nous avons changé de continent. Retour vers le nord. Autre décor, autre lumière. 

 

 

 

Au mouillage à l'ile Horn

 

 

L’île Horn s’offre à nous. Un cap, un promontoire qui s’érige fier et hautain. Il nous défie : « Je suis le plus célèbre, le roi incontesté de tous les caps. Personne ne peu m’égaler, les Leeuwin, Bonne Esperance, ne sont que des petits comparés à moi. A mes pieds j’en ai vu passer des navires, tirant des bords pendant des semaines. Je les ai domptés, malmenés. Certains ont coulé. Il faut être fort pour m’affronter. Les meilleurs passent. Les autres s’en vont, repartent vers l’est, les mats brisés, les voiles déchirées ».

 

 

 

Visite au phare, avec le gardien et son fils en poste pour un an

 

 

13h00

Nous débarquons sur l’île Horn. Entre deux vagues nous sautons sur une plage de galets qui roulent et rebondissent. Un escalier de bois nous permet d’accéder au phare. Un couple de chiliens avec leur enfant vivent ici pour un an. Ils veillent sur le phare et son bon fonctionnement. Petite lueur qui aide les marins dans la tristesse des ténèbres. La sculpture d’un albatros, rend hommage aux marins disparus. Une prière dans la petite chapelle pour tout ceux qui ont périt dans ces eaux. Leurs âmes flottent dans l’air, elles vivent dans les ailes de cet albatros géant, emblème des mers du Sud.

 

 

 

Une petite prière aux marins disparus

 

 

15h00

Nous levons l’ancre. Le mouillage est trop rouleur. Nous allons trouver plus au nord, une baie pour reposer nos corps endoloris par le combat avec les glaces et les mers déchainées. Le temps est venu de souffler… comme le vent.

 
 
 
 
 
Philou, au loin le Cap Horn
 
 

  • Accueil Top d - science

    Une aventure humaine
    au service
    de la science

    Lire la suite   >>

  • Accueil Top d (2)
                                                                                         

    Fleur Australe, plateforme scientifique

       Avec l’Ifremer depuis 7 ans une collaboration efficace. Le voilier est équipé de sondes qui permettent des relevés de température, de salinité, des prélèvements d’eau quotidiens viennent compléter ces mesures. Une caméra immergée à 30 cm de profondeur permet de recenser les zones de déchets flottants.
       Avec Météo France, Fleur Australe est une station mobile qui envoie ses relevés, nuages, houle, températures au centre de Toulouse. Un parcours exceptionnel offre à la science des mesures inédites sur le terrain.
    Suivant   

  • Accueil Top-e (1)

    Rencontrer les enfants
    autour du monde
    pour sensibiliser
    à la protection
    des océans

    Lire la suite   >>

  • Accueil Top e (2)
                                                                                         

    A la rencontre des enfants

    Un équipage familial qui va à la rencontre des enfants autour du monde pour les sensibiliser à la protection de nos océans.
    Plus humain, plus ludique, un message clair et simple. Projection des films suivis de débats animés. L’aventure Fleur Australe parle aux jeunes en véhiculant des notions de rêve et d’aventure pour une meilleur connaissance et un plus grand respect de nos océans.
    Suivant