10 Janvier - Chez Eugénio - Caléta Canasaka

 

Nous ne pouvions passer par Puerto Williams sans faire une courte halte chez notre ami Eugénio, à Caléta Canaaca, notre escale préférée dans les canaux. Pour le plus grand bonheur des enfants après ce mois rude à batailler contre les éléments, c’est la récompense. 

 

 

 

Un nuage en forme de rouleau, signe d'un changement de temps soudain

 

 

Retour aux sources, nos petits marins suivent Claudio le fils cadet, qui les initie aux joies de la ferme. Le matin on traie les vaches, l’après midi on tond le mouton ; loup fait une longue ballade à cheval le long de la côte tandis que Laura et Philou construisent une cabane. 

 

 

 

Escale chez Eugénio à Canasaka

 

 

A peine deux jours de repos le temps que le vent mollisse et nous appareillons sous la pluie. Passage obligatoire par Puerto Williams, de nouveau, c’est la case départ, comme au Monopoly, sauf qu’ici on ne touche pas d’argent, on en verse systématiquement aux autorités locales, à l’aller, au retour, pour naviguer dans les canaux, bref tout le temps. Je finis par prendre goût à cette escale imposée. 

 

 

 

Caleta Bertrand

 

 

Le Micalvi, bateau transformé en bar, est chaleureux et convivial avec les pavillons des 4 coins du monde en guise de déco et une jolie sirène à la queue illuminée. Demain nous reprendrons la mer pour Ushuaia et de là l’avion pour la France. Philou ramènera la Fleur en Uruguay avec Ernesto, elle nous attendra là pour de nouveaux voyages. 

 

 

 

Loup part en balade sur son cheval

 

 

Les enfants retrouveront l’école pour quelques mois et de mon côté j’attaquerai avec bonheur les répétitions de ma pièce Edith S., qui relate le destin exceptionnel d’Edith Stein. Les représentations commenceront au Déjazet à partir du 29 Janvier. 

 

 

 

Les nuages enveloppent la montagne

 

 

 

Laura a confectionné une cabane

 

 

De nouvelles aventures à terre et des images plein les yeux qui nous tiennent chaud au cœur. L’Antarctique nous a offert ses plus belles lumières, la glace nous a fait frémir et j’ai hâte d’attaquer le montage de ce nouveau film. Merci à vous tous qui nous avez suivi et qui je le sais avez frissonné avec nous. C’est un plaisir de partager avec vous grâce à Philippe Laffuge qui depuis la terre fait le lien avec la mer et vous permet de suivre chaque jour Fleur Australe et son équipage. 

Merci à toi Philippe et à Flora Monsaingeon.  

 

A SUIVRE.