• Slideshow home fullscreen (1 with slide carnet)

    Tous les billets...

    Carnet de bord

    Géraldine Danon et
    Philippe Poupon,


    une expédition
    pour la protection des océans
    à bord de

    Fleur Australe

     


    Découvrez la mission   >>

     

     

     

     

     

     

     

     

  • Slideshow home fullscreen (2)
                                                                                         

    Une aventure extrême d’un pôle à l'autre.

    Depuis 7 années l'équipage familial a parcouru plus de 120 000 KM sur les mers les plus hostiles pour atteindre les latitudes les plus élevées. Un voyage extraordinaire pour une meilleure connaissance de notre planète.
    Suivant   

  • Accueil Top b (1)

    Fleur Australe,
    un bateau
    conçu pour
    les conditions extrêmes

    Découvrez comment   >>

  • Accueil Top b (2)
                                                                                         

    Un bateau qui a fait ses preuves

    Fleur Australe est un voilier d'expédition polaire, spécialement dessiné pour les hautes latitudes. Il a été conçu par Philippe Poupon sur les plans de Michel Joubert. Le bateau a été construit en Strongal, aluminium épais. 20 mètres de long, quille relevable, gréement divisé, un bon moteur et une grande autonomie. Un poste de barre situé dans la timonerie, véritable lieu de vie pour observer la mer de jour comme de nuit. Huit personnes peuvent embarquer à bord. Tout est prévu pour la sécurité, avec 2 canots de sauvetage, des combinaisons de survie pour chacun, et deux balises de détresse. Des cloisons étanches. Nous avons presque tout en double sur le bateau, deux annexes, deux moteurs HB, deux pilotes et deux radars, un safran de secours. Tout est pensé sécurité et autonomie pour des expéditions au bout du monde.

    Suivant   

  • Accueil Top c (1) - équipage

    Fleur Australe,
    un équipage familial

    Découvrez les membres   >>

  • Accueil Top c (3)
                                                                                                                                 

    Un équipage familial soudé par une aventure hors du commun

    De l'arctique à l'antarctique en passant par l'Alaska et la Polynésie, l'équipage de Fleur Australe a bravé tempêtes, banquises et mers truffées d'icebergs. "Ce n'est pas toujours simple et ça crie parfois à bord mais nous savons que tout doit passer très vite, nous ne devons pas laisser les conflits s'installer, l'instant d'avant ne doit pas abimer celui d'après" (Géraldine).

  • Accueil Top d - science

    Une aventure humaine
    au service
    de la science

    Lire la suite   >>

  • Accueil Top d (2)
                                                                                         

    Fleur Australe, plateforme scientifique

       Avec l’Ifremer depuis 7 ans une collaboration efficace. Le voilier est équipé de sondes qui permettent des relevés de température, de salinité, des prélèvements d’eau quotidiens viennent compléter ces mesures. Une caméra immergée à 30 cm de profondeur permet de recenser les zones de déchets flottants.
       Avec Météo France, Fleur Australe est une station mobile qui envoie ses relevés, nuages, houle, températures au centre de Toulouse. Un parcours exceptionnel offre à la science des mesures inédites sur le terrain.
    Suivant   

  • Accueil Top-e (1)

    Rencontrer les enfants
    autour du monde
    pour sensibiliser
    à la protection
    des océans

    Lire la suite   >>

  • Accueil Top e (2)
                                                                                         

    A la rencontre des enfants

    Un équipage familial qui va à la rencontre des enfants autour du monde pour les sensibiliser à la protection de nos océans.
    Plus humain, plus ludique, un message clair et simple. Projection des films suivis de débats animés. L’aventure Fleur Australe parle aux jeunes en véhiculant des notions de rêve et d’aventure pour une meilleur connaissance et un plus grand respect de nos océans.
    Suivant   

  • Slideshow home fullscreen (1 with slide carnet)
  • Slideshow home fullscreen (2)
  • Accueil Top b (1)
  • Accueil Top b (2)
  • Accueil Top c (1) - équipage
  • Accueil Top c (3)
  • Accueil Top d - science
  • Accueil Top d (2)
  • Accueil Top-e (1)
  • Accueil Top e (2)

  • Accueil Top b (1)

    Fleur Australe,
    un bateau
    conçu pour
    les conditions extrêmes

    Découvrez comment   >>

  • Accueil Top b (2)
                                                                                         

    Un bateau qui a fait ses preuves

    Fleur Australe est un voilier d'expédition polaire, spécialement dessiné pour les hautes latitudes. Il a été conçu par Philippe Poupon sur les plans de Michel Joubert. Le bateau a été construit en Strongal, aluminium épais. 20 mètres de long, quille relevable, gréement divisé, un bon moteur et une grande autonomie. Un poste de barre situé dans la timonerie, véritable lieu de vie pour observer la mer de jour comme de nuit. Huit personnes peuvent embarquer à bord. Tout est prévu pour la sécurité, avec 2 canots de sauvetage, des combinaisons de survie pour chacun, et deux balises de détresse. Des cloisons étanches. Nous avons presque tout en double sur le bateau, deux annexes, deux moteurs HB, deux pilotes et deux radars, un safran de secours. Tout est pensé sécurité et autonomie pour des expéditions au bout du monde.

    Suivant   

  • Accueil Top c (1) - équipage

    Fleur Australe,
    un équipage familial

    Découvrez les membres   >>

  • Accueil Top c (3)
                                                                                                                                 

    Un équipage familial soudé par une aventure hors du commun

    De l'arctique à l'antarctique en passant par l'Alaska et la Polynésie, l'équipage de Fleur Australe a bravé tempêtes, banquises et mers truffées d'icebergs. "Ce n'est pas toujours simple et ça crie parfois à bord mais nous savons que tout doit passer très vite, nous ne devons pas laisser les conflits s'installer, l'instant d'avant ne doit pas abimer celui d'après" (Géraldine).

 

Nous passons nos journées à arpenter les jolies rues de La Havane. Il faisait très froid jusqu’à hier, en un jour la température a grimpé de plus de 10°. Le front froid est passé, le vent a molli et les nuages ont cédé la place à un superbe ciel bleu. Le paysage semble radicalement différent avec le soleil. Le malécon s’est apaisé mais la route est recouverte de sargasses, surprenant en pleine ville. 

 

 


Philou à Varadero. Il ne fait pas chaud !

 

 
 


Rues de La Havane

 

 

Nous en profitons pour passer la journée à Varadero à 200 km de la Havane. Aucun intérêt, un parc pour touristes au bord d’une longue plage de sable blanc. Ils sont parqués, comme les dauphins d’ailleurs, dans de grands hôtels épouvantables. Sauf qu’eux ont choisi. Il y a cinq delphinariums à la Havane, ce n’est franchement pas ce que les Cubains ont fait de mieux. 

 

 

 


Parque Central, le Capitole en restauration

 

 


Rues de La Havane

 

 

Nous regagnons vite la capitale bondée de monde. C’est une période très touristique. Les belles américaines crachent leur fumée noire qui se mélange avec celles des usines et nous regrettons l’air pur de la mer. Heureusement que la ville est superbe et que les habitants sont vraiment sympathiques. Il suffit de demander son chemin à un Cubain pour voir comment il se met en quatre afin de vous diriger au mieux. Une infinie gentillesse ! Ils sont prêts à monter dans la voiture pour vous conduire à destination. 

 

 

 

 

 


Des Cubains attendent avec leur livret de rationnement

 

 

C’est au cimetière Christophe Colomb que nous allons justement, le plus grand du monde ! S’en suit un épisode des plus rocambolesque. Il nous faudra deux jours pour trouver finalement la tombe de ma grand-mère. Nous ne lâchons pas, nous passons des heures entières à arpenter les allées aux belles tombes à la recherche du petit monument qui abrite la colonie de Français de la Havane. On nous envoie à un bout puis à un autre avant de parvenir à notre fin. « Ines Danon, 6 nov 1944, elle est morte à 45 ans ? » s’étonne Laura en découvrant la plaque à son nom. Eh oui !!! En quittant le cimetière après nous être recueillis sur la tombe, une marche funèbre effectuée avec brio par une trentaine de militaires m’arrache une larme. Signe du destin, je ne pouvais rêver plus bel hommage. La musique est poignante.

 

 


Sur la tombe de ma grand-mère, Ines Danon, enterrée ici avec la colonie Française de Cuba

 

 

 

 

En fin de journée nous allons siroter un mojito à la Bodeguita Del Médio, le célèbre bar d’Hemingway, avant d’aller assister à la cérémonie du canon à 9h00 pétante au Morro. On l’entend dans toute la capitale, cela signalait autrefois la fermeture des portes de la ville. Costumes d’époque et authentique coup de canon espagnol, les enfants sont très impressionnés. 

 


Les maisons menacent de s’écrouler

 

 

C’est la fête du livre en ce moment à la Havane et la foule se presse pour contempler les ouvrages du côté de la forteresse et de la maison du Ché. Nous déjeunons le lendemain dans un très beau Paladare, un véritable palais (ou fut tourné le célèbre film cubain Fresas y Chocolaté) avant de lever l’ancre en milieu d’après midi en direction de Miami où Fleur Australe nous attendra quelques semaines avant de rejoindre New York puis le Grand Nord cet été. 

 

 

 

 

Les habitants ont toujours le sourire

 

 

Nous laissons les Grandes Antilles dans notre sillage. 2500 milles parcourus depuis Saint Barthélémy, des souvenirs et des images plein les yeux.

 

 

  • Accueil Top d - science

    Une aventure humaine
    au service
    de la science

    Lire la suite   >>

  • Accueil Top d (2)
                                                                                         

    Fleur Australe, plateforme scientifique

       Avec l’Ifremer depuis 7 ans une collaboration efficace. Le voilier est équipé de sondes qui permettent des relevés de température, de salinité, des prélèvements d’eau quotidiens viennent compléter ces mesures. Une caméra immergée à 30 cm de profondeur permet de recenser les zones de déchets flottants.
       Avec Météo France, Fleur Australe est une station mobile qui envoie ses relevés, nuages, houle, températures au centre de Toulouse. Un parcours exceptionnel offre à la science des mesures inédites sur le terrain.
    Suivant   

  • Accueil Top-e (1)

    Rencontrer les enfants
    autour du monde
    pour sensibiliser
    à la protection
    des océans

    Lire la suite   >>

  • Accueil Top e (2)
                                                                                         

    A la rencontre des enfants

    Un équipage familial qui va à la rencontre des enfants autour du monde pour les sensibiliser à la protection de nos océans.
    Plus humain, plus ludique, un message clair et simple. Projection des films suivis de débats animés. L’aventure Fleur Australe parle aux jeunes en véhiculant des notions de rêve et d’aventure pour une meilleur connaissance et un plus grand respect de nos océans.
    Suivant