27 Juillet : De la Guyane à la Martinique

 

Belle escale en Guyane, nous allons à la rencontre des scientifiques de l’Ifremer qui travaillent sur le recrutement en général. En particulier des crevettes, des mérous et des vivaneaux rouges.

Petite conférence bien sympathique avec un public nombreux et chaleureux. Madame le maire tient à faire de Cayenne une ville résolument maritime. Elle a le projet de réhabiliter le port. C’est l’endroit où relâche Fleur Australe.

Les bateaux ne s’y arrêtent jamais, ils vont directement au port de Dégrad Des Cannes, pourtant nettement moins attrayant. Nous mouillons entre 2 bateaux de pêche Vénézuélien. Les hommes passent 5 mois dans ces eaux poissonneuses essentiellement pour pêcher du vivaneau avant de rentrer chez eux.

Dans la soirée nous allons assister à la ponte des tortues luth sur la plage et rencontrons la responsable de l’association qui veille sur elles. Nous levons l’ancre en direction de la Martinique à 800 milles. Nous sommes heureux de retrouver la douceur des alizés et la belle mer des Antilles.

Nous en profitons pour rendre visite à José et Florette Hayot, amis de longue date. Titouan a dessiné leur nouvelle bouteille de rhum, il est de passage à la Martinique.

Florette me fait découvrir l’habitation Saint Etienne. Demain déjeuner sur l’ilet long avec une bande d’amis. Les escales aux Antilles ont toujours un parfum de paradis.
 

 

Highslide JS

 

 Les pêcheurs de la Martinique dans le cul de sac Frégate

 

 

Highslide JS

 

 Martinique, pays du Rhum. Titouan a dessiné les bouteilles du Rhum HSE

 

 

Highslide JS

 

 Philou, Titouan et José sur l'ilet Long

 

 

Highslide JS

 

 Un pêcheur de Lambi

 

 

Highslide JS

 

 Fleur Australe en Martinique