8 juillet : Saint Jean de Terre Neuve

Nous arrivons à Saint Jean vers trois heures du matin. Les lumières de la capitale scintillent à l’horizon. Nous pénétrons dans le fjord à l’entrée très étroite, « Les Narrows ». Le bateau de Manu est là à quai, et c’est émouvant de le croiser, c’est si rare. Nous l’avions rencontré la première fois à Ushuaia en 2012, lorsque nous revenions de l’Île Pierre Premier puis nous l’avions revu à Saint Barth cet été, il mouillait à Shell Beach et là, son bateau relâche au quai de Saint Jean, cela me fait un petit pincement au cœur. Je pense aux récits de Moitessier et à ces retrouvailles impromptues avec ses amis autour du globe. Nous naviguons dans des mers où nous croisons peu de bateau, nos amis les Caradec sur Kotic, Poncet en Antarctique ou quelques autres que nous retrouvons avec plaisir à Ushuaia, mais la plupart du temps nous sommes seuls au mouillage avec les oiseaux du large comme uniques compagnons. Nous mouillons un peu plus loin et prenons quelques heures de repos.

 

 

 
Avec Gaëlle, amie et guide à Saint Jean de Terre Neuve
 
 
 
Le premier iceberg sur les côtes de Terre Neuve
 
 

C’est sous des trombes de pluie que nous passons la journée du lendemain, arpentant les rues en combis de marins pour trouver un casque pour Laura et des chaussures de marche pour Nina. Dîner sympathique avec Manu et son équipière, ils s’apprêtent à faire le passage du Nord-Ouest. Nous l’avons fait en 2009 et Philippe lui donne quelques conseils. Le lendemain c’est Gaëlle, une amie des Caradec (qui sont d’ailleurs actuellement en charter dans le coin) qui nous fait découvrir la ville sous un soleil radieux.

 

 

 
Signal Hill.
Le 12 décembre 1901, Marconi reçoit le premier message radio de l'Europe

 

 

 
Le port de St John
 
 

Le cap Spear, la pointe la plus Est de L’Amérique du nord avec le plus vieux Phare de Terre Neuve. Au large nous apercevons notre premier Iceberg. La carte des glaces que nous avons reçue ce matin en annonce 23 dans les parages. C’est toujours avec émotion qu’on aperçoit le premier iceberg même quand on est habitué après plus de six ans de navigations dans les pôles. « Cette année il y’a eu beaucoup de glace, et ça dure depuis trois ans » m’explique Gaëlle qui travaille sur une plateforme pétrolière. « Nous avons eu du fil à retordre avec les icebergs et le danger est toujours là » poursuit-elle. Nous continuons notre visite par une belle ballade qui nous mène jusqu’à Signal Point d’où l’on trouve le signal Hill, une maison d’où fut reçu le premier signal radio d’Europe par Guglielmo Marconi le 12 décembre 1901.

 

 

 
Le phare à l'entrée du Fjord
 
 
 
Un petit port enfoui au fond d'un fjord
 
  

Nous descendons ensuite jusqu’au joli petit port de Quidi Vidi où nous dégustons une bonne Iceberg, bière fraiche faite avec l’eau des Icebergs. En fin de journée nous levons l’ancre tandis que la ville s’allume et se transforme en pluie d’étoiles dans notre sillage.

 

 

 

Entre rocher et mer