1er Juillet : Quarantièmes brumeux

46° Nord 57° Ouest : Une épaisse chape de brume s’est abattue sur Fleur Australe, on ne voit pas à 50 mètres. Nous retrouvons l’ambiance propre aux quarantièmes et les fulmars argentés sont venus nous rendre visite. Le vent adonne et nous tangonnons le génois.
 
 
 
Vers Saint Pierre et Miquelon, la brume est dense
 
 
 
Vers Saint Pierre et Miquelon, la brume est dense
 
 
Laura et Nina passent de longues heures sur le pont à regarder la mer, bien emmitouflées dans leurs polaires et cirés. Le vent mollit dans la nuit mais la houle est toujours bien formée. Nous marchons à 6 nœuds. Dans la matinée, bref arrêt à Main à Dieu petit village du Cap Breton, une île de la Nouvelle Ecosse qui fait la moitié de la Bretagne. 
 
 
 
Laura petit mousse vaillant fend la brume
 
 
 
Cap Breton, brève escale
 
 
Nous achetons trois superbes homards pour vingt dollars, un petit tour au village et reprenons la mer aussitôt. Peu de vent, une houle résiduelle mais nous arrivons quand même à cuisiner et à déguster nos homards à table, et non assis par terre dans la timonerie comme la veille devant nos patates au beurre. Grand luxe ! 
  
 
 
Le soleil est revenu et les dauphins nous escortent
 
 
 
Les filles jouent sur le pont
 
 
Ce matin, après une nuit bien calme, les dauphins sont venus nous rendre visite. Ils doivent pêcher et non jouer car ils ne s’attardent pas et filent vers le large. Nous repérons un souffle de baleine mais je ne réussis pas à la filmer. 
 
 
 
Nous repérons un souffle de Baleine puis sa queue
 
 
Nous devrions atteindre Saint Pierre et Miquelon dans l’après-midi, le soleil est revenu et le ciel est d’un bleu radieux.