Mardi 14 février : Pléneau

Hier 18h00 : Retour à la base pour vérifier mon pansement. Nous sommes invités à boire une vodka autour du bar puis prenons congé de nos hôtes.


06h00 : Nous levons l’ancre, le ciel est gris. On retenait un bout de banquise alors il nous faut larguer les amarres rapidement pour ne pas se retrouver coincés par cette plaque. Nous embouquons le Penola Strait, naviguons dans le brash. Vue imprenable sur la Kodak vallée dans le passage Lemaire.

 

Le même au matin.

 

On l’appelle ainsi car c’est elle qui est le plus photographiée en Antarctique.

 

Lemaire Channel. De toute beauté!


10h00 : Nous croisons notre premier bateau, un paquebot, le Boréal. Le capitaine, Etienne Garcia, monte à bord et nous offre de bons petits pains au chocolat et des prunes qui tombent à pique pour fêter la saint Valentin et l’anniversaire de Loup.


11h00 : Nous louvoyons dans le cimetière des icebergs entre Pléneau et Booth Island avant de rejoindre le mouillage encerclé de cailloux de granite, tous lisses et tous ronds.

 

Laura devant l'île Booth, où a hiverné Charcot avec son bateau le Français.

 

Au loin le cimetière aux icebergs.


12h00 : Déjeuner d’anniversaire. Le petit Loup fête ses 12 ans.

 

L'anniversaire de Loup, 12 ans.

 

9 ans dans le golfe de Gascogne, 11 ans à Mangaréva aux Gambier, 12 ans en Antarctique. Notre jeune aventurier a hâte de rentrer en France et de retrouver ses copains. Il a fini le CNED il y a quelques jours mais commence à trouver le temps long. Nina lui manque et ses deux petites sœurs l’excèdent. Il a passé son après-midi à pécher sans succès tandis que nous partons en expédition à terre à la découverte des manchots Papou, que nous ne rencontrons que depuis quelques jours.

 

La colonie de manchots Papou.

 

La colonie importante est dispersée. Les adultes et les juvéniles partagent l’île avec une colonie de cormorans. Ils ne semblent pas aller plus Sud. Cette espèce a une aire de répartition très étendue mais compte relativement peu d’individus par rapport aux autres espèces du genre (Adélie et Jugulaire). L’archipel des Falkland accueille la moitié de la population mondiale avec environ 110 000 couples. Les Papous sont sensibles au dérangement et abandonnent facilement leurs nids, nous prenons donc soin de ne pas les approcher de trop près.

 

Le cormoran n'est pas farouche!

 

Notre mouillage de Pleneau.

Les 100 derniers billets du Carnet de bord