Samedi 19 juin : Salmon Bay

Petite halte à Salmon Bay, histoire de dormir quelques heures. Au réveil nous avons le plaisir de découvrir deux ravissantes biches qui traversent la baie, en nageant d’une rive à l’autre. Nous partons relever les casiers, sans succès, seule une grosse étoile de mer s’est fait prendre. Ce qui déclenchera quelques sarcasmes de l’équipage, à l’encontre du capitaine. 

 

 

 
Un senneur pêcheur de saumon

 


Il faut dire que celui ci possède à peu près, tout ce qui se fait, comme  beurre à tartiner les casiers et autres ruses de sioux pour attirer les divins crustacés. Nous poursuivons notre route vers Prince Ruppert au Canada. Le soleil brille. Le ciel est bleu chargé des quelques petits cumulus humilis accrochés aux sommets .Nous croisons de nombreux îlots verdoyants. Philou bricole. La navigation tranquille le permet.

 

 

 Mouillage à Salmon bay

 

 

20h00 : Après cette journée à naviguer dans ces longs canaux, sous un soleil de plomb avec une mer d’huile. Nous relâchons dans la petite anse de Windfall Harbour. Le soleil se couche doucement. Nous profitons de nos dernières heures en Alaska. J’ai l’impression d’en avoir fini avec la glace et le froid, en tout cas pour cette année. Plus de monts enneigés, plus de growlers, plus d’iceberg. Nous descendons vers le sud. C’est avec une certaine émotion que je m’apprête à quitter, l’Alaska. C’est ici que nous sommes arrivés, une fois le passage du Nord Ouest achevé. C’est encore ici que la Fleur a patienté tout l’hiver. J’ai la sensation, que c’est une fois arrivés au Canada, que commencera réellement la nouvelle expédition. Je ressens cette étape comme une transition. L’Alaska est merveilleux mais il me tarde d’arriver au Canada. Nouveau territoire. Nouvelles aventures. Inch Allah.

 

nutriset 250

Les 100 derniers billets du Carnet de bord