Dimanche 4 juillet : Pender Harbour

5h00 : Embouquons les Yucalta Rapids, dominés par des sommets enneigés. Vent de Nord Ouest, nous marchons à 7nds, toutes voiles dehors, génaker déroulé. La température de l’eau a considérablement monté, elle est passée d’à peine 13° à 19°.  Nous doublons le village de Powell River. Petit arrêt bain de mer, dans la petite anse de Quarry Bay. Il y a beaucoup de petites méduses, mais elles sont inoffensives.

Plus nous avançons, plus la côte est habitée, il y a de plus en plus de maisons. Des élégantes demeures en bois sur pilotis, au milieu des forêts de sapins, montées directement sur la roche. Elles ont toutes leur propre accès à la mer, qui mène à un bateau à moteur. C’est très maritime, des bouées de casier devant leur maison leur servent de décoration. Nous atterrissons sur Pender Harbour, une grande baie en forme de trèfle, bien protégée, qui abrite de somptueuses propriétés avec hangar à bateau. Certaines ont leur petit îlot privé, toutes possèdent un petit yacht à moteur. Cela doit être le lieu de villégiature des riches canadiens de Vancouver, situé à 80 km par la route. Le Royal Vancouver Yacht Club, ainsi que le Seattle Yacht Club y ont élu domicile et lui ont donné ses lettres de noblesse.

 


L'équipage enfants et chiens!


Les petits chiots grandissent à vue d’œil, ils ont ouvert les yeux il y a quelques jours et commencent à marcher. Cela ne nous facilite pas la vie. Pour l’instant, ils étaient dans une caisse dans l’atelier, mais ils ont besoin d’espace et Beti les délaisse de plus en plus. Elle est fatiguée par les tétées fréquentes. Nous les sortons 2 heures par jour dans le cockpit, les enfants sont ravis. Ce soir, nous ferons route en direction de Vancouver que nous devrions atteindre dans la nuit.

 


Somptueuse villa avec garage à bateau

 

Texte rédigé par Géraldine Danon

nutriset 250

Les 100 derniers billets du Carnet de bord