Lundi 5 juillet : Vancouver

Nous passons sous le Lions Gate bridge, une passe étroite d’où son nom : « Narrow ». A bâbord, des montagnes de souffre jaune attendent d’être chargées par un cargo. Les hydravions amerrissent un peu partout dans la baie. Notre petite marina, Coal Harbour est située au pied des buildings, en plein centre ville.

Vancouver est la troisième ville du Canada avec 2,5 millions d’habitants. Son maire Greg Robertson est en place depuis 2008, il s’est donné pour objectif, d‘en faire la ville la plus verte du monde d’ici 2020. En effet, à peine débarqués, nous découvrons, une ville tout à fait propre, la plupart des taxis sont électriques, il y a des tramways. Nous sommes interpellés par la population, plus de 50% de ceux que nous croisons sont asiatiques, il est vrai que nous sommes dans le Pacifique. Les Canadiens l’appellent « Hongcouver » et pour cause.

 


Arrivée à Vancouver


Après une longue ballade dans les rues lumineuses de Vancouver, nous rentrons au bateau. A travers la forêt, les gratte-ciel réfléchissent leur lumière argentée. Vancouver est un subtile mélange entre le vert et la ville, qui tend à prouver que performance et progrès peuvent parfaitement vivre en harmonie avec écologie et respect de l’environnement.

 


Hydravion et cargo dans le port de Vancouver

 

Texte rédigé par Géraldine Danon

Les 100 derniers billets du Carnet de bord