1er Avril, Tempête aux Kouriles, Yankachi island

Nous avons quitté l’île de Chirpoy à 2h00 du matin sous des grains de neige mais avec un vent faiblissant. Nous profitons de cette accalmie pour continuer notre route vers le nord. Le temps est mauvais, ici le printemps n’a pas encore pointé le bout de son nez, d’ailleurs je pense qu’il ne viendra pas. Il doit n’y avoir que deux saisons dans cette partie du globe. L’hiver qui commence en octobre et l’été qui n’arrive qu’en juin !

Notre baie nous a bien protégés, le mouillage était bon. La Fleur accrochée derrière ses 100 mètres de chaîne a encaissé bravement les rafales à plus de 40 nœuds de vent.

Lire la suite

28 mars, Chirpoy island, dans les îles Kuriles

Mouillage de toute beauté.

Nous avons quitté notre belle baie sur l’île de Chikotan à la nuit venue. Le vent est portant jusqu’au prochain mouillage à 200 milles environ. Nous longeons deux grandes îles qui nous protègent de la houle du nord. La lune gibbeuse fait son apparition et vient nous tenir compagnie durant cette belle navigation. Nous guettons le ciel car des aurores boréales sont possibles. Les étoiles illuminent la sphère céleste et Orion, imposante, se dévoile en maître de la nuit.

Lire la suite

Les îles Kouriles, Russie

Nous quittons Kushiro à la nuit tombée après avoir dégusté un dernier sushi, tradition oblige…

Deux mois passés à sillonner le long des côtes du Japon, des eaux chaudes du sud et de ses raies Manta, aux eaux glacées de l’île d’Hokkaido et de ses volcans dans le nord. Voyage extraordinaire chez un peuple aux traditions séculaires, un peuple pour qui le respect des règles est essentiel, un peuple d’une gentillesse incroyable, bien loin de nous latins extravagants, mais ici les codes sont différents, et nous n’avons fait qu’effleurer un monde attachant et un pays de toute beauté, avec ses coraux, ses cerisiers, ses montagnes et ses volcans.

Lire la suite

21 Mars : Fleur Australe en réparation

Notre navire a besoin de réparation. Voilà dix ans que nous sillonnons la planète et nous avons parcouru plus de 90 000 milles nautiques. Une sacrée distance d’un pôle à l’autre en passant par les tropiques. Fleur Australe a résisté aux tempêtes, aux échouages et autres petits bobos. Nous n’avions jamais été arrêtés par des problèmes techniques et nous avons toujours pu effectuer le programme prévu ce qui est un exploit digne d’un bon bateau bien né et bien préparé. 

Lire la suite

11 Mars, Fleur Australe au pied du Mont Fuji.

En France nous avons la Tour Eiffel et le camembert. Au Japon ils ont le Mont Fuji et les cerisiers. Nous ne pouvions manquer le rendez-vous avec le Mont Fuji, mais il est comme une chimère, et beaucoup sont venus au Japon pour le voir et sont repartis sans l’avoir vu où aperçu. Les nuages qui le recouvrent, le gardent secrètement une bonne partie de l’année.

Lire la suite

nutriset 250

Les 100 derniers billets du Carnet de bord