Vendredi 4 janvier : Punta Arenas

Nous quittons Punta Arenas, la ville de Magellan au petit matin. Le vent souffle fort dans les rues qui descendent vers le détroit et le ciel est envahi par de gros nuages. Nous remontons vers le nord et traversons les grandes plaines de la Patagonie. On aperçoit au loin les estancias.

 

  Sur la route vers Puerto Natales

 

Le long de la route nous croisons un groupe de gauchos qui conduisent un troupeau de moutons. Ils s’en vont aux champs sur leurs chevaux. Le visage est buriné, le béret vissé sur la tête. Pas un mot, pas un bruit. Les chiens rassemblent les bêtes. Le travail va durer la journée en parcourant des dizaines de kilomètres à travers les immenses champs. C’est une belle image et reprenons notre route pour rejoindre le bateau qui nous attend dans sa petite crique au pied de la montagne.

 

Gaucho en action

 

Grand troupeau de mouton

 

encadrés par des Gauchos

 

travail quotidien des Gauchos

 

Les nuages sont ourlés par le vent qui rebondi sur les sommets. La Patagonie s’enflamme dans sa parure de grand vent.

 

 

des champs à perte de vue

 

 

Les 100 derniers billets du Carnet de bord