6 janvier : Bayahibe, Nurserie de corail

 
Courte escale sur la route de Samana à Bayahibe pour aller à la rencontre de Coral Point Diving, un centre de plongée qui, dans les Caraïbes, a pour particularité de faire pousser du corail dans une ferme pour le replanter dans un deuxième temps. 
 
 
 
Nurserie de Corail à Bayahibe, les récifs des Caraïbes sont en danger
 
 
Les coraux qui perdent leur couleur naturelle finissent au bout d’un certain temps par la retrouver. Dans le centre, plusieurs biologistes se concentrent sur cette « nurserie corallienne ». Fleur Australe ne pouvait passer à côté sans saluer cette initiative positive qui protège le récif corallien. 
 

 
Nurserie de Corail à Bayahibe, les récifs des Caraïbes sont en danger
 
 
Tout d’abord les scientifiques choisissent un site approprié pour installer leur nurserie en recréant un environnement naturel. Ils suspendent à une corde les fragments de corail (Acropora cervicornis) qui sont détachés de la colonie parentale et n’ont aucune chance de survie, puis les laissent grandir au fil des jours.
 
 

 
Bayahibe, village de pêcheurs niché au fond d'une baie
 
 
Cette nurserie est contrôlée et nettoyée régulièrement. Lorsque les coraux sont suffisamment grands, ils sont de nouveaux attachés pour produire encore plus de corail puis ils sont finalement replantés sur le récif corallien.
 
 
 
Philippe signe la pétition pour la protection des récifs à Coral Point Diving
 
 
L’équipe de Coral Point est passionnée par la préservation de l’écosystème marin (www.coralpointdiving.com). Elle organise également des nettoyages de plages et de récifs, propose des classes pour sensibiliser à la biologie marine et toutes sortes d’actions pour préserver le récif.
 
 
 
La belle heure, la lune va se lever
 
 
Cette escale sympathique à Bayahibe nous laisse découvrir un joli village de pêcheurs niché au fond d’une baie. Ici, on a su conserver un caractère authentique malgré le tourisme, contrairement à sa voisine la Romana. Nous en profitons pour faire une deuxième plongée à 40 mètres de profondeur afin d'explorer l’épave d’un navire dominicain qui a coulé en 1999. Sa taille spectaculaire le rend impressionnant. Les coraux et les gorgones ont totalement recouvert le bateau, de nombreux poissons et murènes hantent l’intérieur. Superbe !
 

 
Fleur Australe grand voile et génois 
 
 
 
Fleur Australe flirte avec l’arc-en-ciel, en route vers Samana
 
 
Ce soir nous reprenons la mer. Une journée au près pour rejoindre la Samana, en espérant croiser les baleines qui paraît-il viennent s’y reproduire en janvier.
 
 
 
Marion reprend l’école après les vacances
 
 

 

Les 100 derniers billets du Carnet de bord