14 Janvier

 

Nous partons vers 7h00 du matin avec un pêcheur pour explorer les fonds sous-marins sur un « cayo », îlot de 100 mètres sur 50 environ. Les filles sont de la partie, elles feront exceptionnellement l’école cet après-midi. 

 

 

 

Cayo Aréna : un petit îlot de rêve

 

 

 

Cayo Aréna : un petit îlot de rêve

 

 

A quelques milles de là, suit une ballade dans la mangrove, avant de regagner le village pour une mini conférence dans l’école du coin, un préau abritant une trentaine d’élèves en uniforme au bord du chemin principale. A l’aide d’un globe, je leur explique en espagnol l’épopée Fleur Australe, d’un pôle à l’autre, le réchauffement climatique, la fonte des glaciers et les icebergs de plus en plus nombreux. 

 

 


 

Dans la mangrove à quelques milles de Punta Rucia

 

 

Je poursuis avec les efforts à faire au quotidien en matière de protection des océans. J’insiste notamment sur les ordures, les déchets plastiques qui finissent à la mer. Je termine en leur expliquant que sur ce point c’est à eux d’éduquer leurs parents. 



 

Les filles à l'étrave

 

 

De retour au bateau nous avons rendez-vous avec Juan qui doit faire des images de Fleur Australe vu de haut avec son drone. Mais après 15 min de navigation, il n’a plus de batterie et se voit contraint de poser l’engin. Impossible à la voile de manœuvrer suffisamment vite pour le faire atterrir sur le bateau. Il se doit donc de le poser à terre.  

 


 

Ravissante petite dominicaine aux yeux bleus

 

 

S’en suit une journée rocambolesque ou tout le village s’active pour récupérer le drone que personne n’a vu se poser. Juan a promis une récompense à qui le retrouverait mais ce dernier reste une énigme, impossible de mettre la main dessus. Certains disent l’avoir vu ou entendu, cela tourne au gag car c’est l’unique préoccupation de tous les habitants petits et grands. Je ne peux faire deux pas sans que l’on me demande des nouvelles du drone.



 

Fleur Australe au coucher du Soleil

 

 

Le soleil se couche sur Punta Rucia et le ciel s’embrase, les recherches vont bientôt prendre fin. Triste constat : nous n’aurons pas nos images et ce pauvre Juan a semble-t-il bel et bien perdu son précieux drone. Il a peut être atterri dans la mer…

 



 

Fleur Australe au coucher du Soleil

 

 

Les 100 derniers billets du Carnet de bord